L’impasse de la guerre afghane : Une perspective du réalisme structurel

Priscyll Anctil Avoine

Resumen


L’engagement des États-Unis en sol afghan découle des prétentions de ce pays à réaffirmer sa puissance hégémonique; cependant, les raisons du maintien des troupes de l’otan, plus de quinze ans après l’invasion sont beaucoup moins évidentes. Les États-Unis n’ont effectivement pas réussi à éliminer, ni même diminuer, les actions des insurgés et le panorama politique s’est complexifié. L’objectif de cet article est donc d’analyser l’occupation afghan par les troupes l’otan à la lumière des postulats et concepts avancés par les réalistes structurels afin de faire une critique de la persistance de l’intervention militaire et de ses effets néfastes sur l’intérêt national des États-Unis. Pour répondre à l’objectif, j’analyse l’engagement des troupes en Afghanistan à la suite des attentats du 11 septembre 2001 et je critique de leur permanence dans ce pays à partir des postulats théoriques de Mearsheimer soutenant l’irrationalité de la poursuite de l’intervention militaire.


Palabras clave


Afghanistan, guerre, réalisme structurel, intérêt national, États-Unis

Texto completo:

PDF


DOI: https://doi.org/10.18601/16577558.n26.07

Métricas de artículo

Vistas de resumen
a description of the source 102




Cargando métricas ...
Publicado: 2017-12-11 15:26:56



Copyright (c) 2017 Priscyll Anctil Avoine

Licencia de Creative Commons
Este obra está bajo una licencia de Creative Commons Reconocimiento-NoComercial 4.0 Internacional.

Última actualización: Junio 2016